Maya Une voix – Spectacle musical inspiré de la vie de Maya Angelo – Mise en scène Eric Bouvron – Molière 2016 pour  » les Cavaliers  » – Au Théâtre Essaion 6, rue Pierre Au lard 75004 Paris – métro Arts et Métiers – Hôtel de Ville du 24 mai au 27 juillet les vendredis et samedis à 19H45 –

De Eric Bouvron, Julie Delaurenti, Tiffany Hofstetter, Sharon Mannet, Elisabeth Wautlet

Avec

Ursuline Kairon

Julie Delaurenti ou Sharon Mann

Vanessa Dolmen

Tiffany Hofstetter ou Elisabeth Wautlet

Audrey Mikondo

Musiques originales de Nina Forte

et autres standarts de blues et de Jazz

Elles butinent comme des abeilles autour de la figure de Maya ANGELO. L’image peut paraître un peu facile mais c’est l’impression vertigineuse qui nous vient à l’esprit à propos de ces cinq comédiennes d’origines culturelles différentes (américaines, afro-américaines, africaines et françaises) qui évoquent en chantant l’enfance de cette artiste trop peu connue en France.

 Sans micro, sans d’autre instrument de musique que la voix, elles chantent a capella, se déplaçant sur une sorte d’herbier folâtre, inspiré de l’autobiographie de Marguerite Annie Johnson, plus connue sous le nom de Maya ANGELO.

 Elle ont pris le parti d’illustrer avec bonne humeur, son enfance marquée par un drame, l’assassinat de son beau-père qui avait abusé d’elle et qu’elle dut dénoncer. Traumatisée, elle cessera de parler pendant plusieurs années avant de se découvrir une vocation, celle de la littérature grâce au soutien de Mrs Flowers.

 Les cinq comédiennes qui jouent  avec brio, plusieurs rôles aussi bien masculins que féminins tournent donc les pages du livre d’enfance de Maya, illustrées de chansons rythmées par le blues et le jazz qui donnent le ton de l’ambiance de cette époque, les années 20 aux Etats Unis où naquit Maya ANGELO, à Stamps une petite ville d’ Arkansas.

 Ursuline KAIRSON incarne avec une poignante douceur ce personnage emblématique, qui satisfait au concept de résilience puisqu’elle a réussi à rebondir en devenant danseuse, chanteuse, militante aux côtés de Martin Luther King puis une poétesse reconnue.

 La poésie, la fraîcheur dominent ce spectacle musical a capella, mis en scène par Éric Bouvron  en hommage à Maya ANGELO qui exhorta tant de femmes à sortir de leur silence :

« Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir ».

Paris, le 2 Juin 2019

Evelyne Trân

 

 

Signaler ce contenu comme inapproprié

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *